Company Logo

W-E à fréhel le 18 octobre 2014

 

Nous sommes arrivés au gîte du Buisson le samedi en début d'après midi après un voyage mémorable, les roues du Hyundai en fument encore ! (soucis mécaniques, déviations, erreur de route...)

 Le gîte est installé en plein cœur d'une ferme laitière. Mireille et Rémy sont très accueillant et nous offrent même du lait frais.

Sans plus attendre, nous prenons rapidement la direction du Fort-la-latte pour notre 1er sortie du week-end. Sur la route bordée de falaises, une petite photo souvenir s'impose.

 

 

Arrivé au parking du fort, nous nous équipons et entamons une longue marche à travers la lande pour rejoindre une magnifique crique abritée du vent. La mer est turquoise et nous fait vite oublier la route et la fatigue. Le dépaysement est total, l'endroit est magique : Imaginez cette côte sauvage et devant nous, du haut de sa pointe rocheuse, l'un des plus célèbres château breton qui surplombe la Manche et ses eaux limpides.


L'anse des Sévigné est protégé des vents d'ouest par le Cap Fréhel.

La visibilité est excellente, le poisson est moins présent que chez nous, mais nous observâmes quelques vieilles, roussettes, tourteaux, homard, seiches, mulets à grosses tête, petits jeunes lieux et autres.

A la pointe, un dauphin nous rend visite... instant magique à quelques mètres devant nos yeux. Si bien que l'un d'entre nous en perdra sa ceinture de plomb!

 

Le soir Bruno nous a rejoint. Nous racontons notre journée de chasse autour d'un bon repas:

petite poêlée de seiche fraichement pêchée par Thomas, paella cuisinée avec amour par Hervé, conserve maison de filets de mulet préparé par MAM... sans oublier le Ti-Punch !!

 Nous avions prévu d'aller au Fest-Noz mais la tentation du jacuzzi extérieur fut trop forte. Comment pouvions nous résister:

  • une eau à 37°
  • des jets massants
  • un ciel étoilé

Que du bonheur !

 

 

Le lendemain mise à l'eau au Cap Fréhel

le spectacle est d'autant plus grandiose que la veille. Nous sommes cette fois entourés d'immenses falaises de 60 mètres de haut. Devant le cap, le courant peut attendre jusqu'à 4 nœuds (avec l'un des plus importants marnage du monde), alors prudence et briefing de Mam!

Dans l'eau nous nous en mettons pleins les yeux avec 5 à 8 m de visibilité par endroit, des failles, des tombants et de belles roches partout. La zone est immense. Nous observerons une raie bouclée, des crustacés mais, un seul bar ce jour là.

Thomas et Marc-André ont utilisé le courant pour évoluer jusqu'à des têtes de roche. Le parcours est sportif mais le point de vue sur les falaises depuis la mer est spectaculaire. D'autant plus qu'elles constituent une réserve pour de nombreuses espèces d'oiseaux marins (goélands, mouettes tridactyles, cormorans... et même des pingouins torda et guillemots)!

 

A défaut de bar, nous avons quand même pu pêcher quelques belles images.     

 

 

 

  Ci dessous les auteurs: Thomas et Alexis

 

 



Contribute!
Books!
Shop!

Downloaded from free Joomla templates | free website templates | Free PSD Files. Designed by: joomla 1.6 templates web hosting Valid XHTML and CSS.